L’empathie

Laissez vos yeux communiquer ce que les mots ne peuvent pas dire.

L’empathie est l’un des plus beau cadeau que vous pouvez offrir dans une relation de travail, à un collègue, un(e) ami(e) ou un proche.

Pouvoir écouter de tout son « être » est un moyen puissant pour nouer des liens profonds avec une personne ou désamorcer un malentendu.

L’empathie est une chose facile à apprendre mais difficile à mettre en pratique, parce que naturellement nous sommes amenés à exprimer nos propres idées et à ignorer celles que nous jugeons fausses ou stupides.

Apprendre à utiliser les réactions empathiques et considérer votre collaborateur comme une personne unique, est quelque chose de précieux pour désamorcer des conflits à l’amiable dans l’entreprise.

Il n’y a rien qui exprime mieux votre compréhension à votre collaborateur ou votre collègue, que de voir le problème à travers ses yeux, ses sentiments et ses points de vue.

Considérer votre collaborateur comme une personne unique

60-axel-axel-2L’empathie peut également aider l’autre à s’ouvrir à ses sentiments et adoucir la relation de manière étonnante.

Peut-être étiez-vous quand vous étiez petit(e) de nature très sensible, et perceviez-vous toutes les subtilités autour de vous.   Ceci permet plus facilement de développer l’empathie ou pas, si la vie vous a barricadé de vos émotions pour vous permettre de bien grandir.

Pour être ouvert à l’empathie il faut avoir de l’énergie.  Et pour créer de l’énergie il faut faire des choses agréables et épanouissantes, fréquenter des gens épanouissants, se détendre en plein air ou se retrouver dans une retraite solitaire.

L’empathie est une écoute profonde. L’empathie n’est pas de la compassion.

Compatir c’est partager la douleur de l’autre. Le comprendre et témoigner sa solidarité dans ce moment difficile. L’empathie c’est éprouver ce que la personne ressent et partager ces sentiments comme si c’étaient les vôtres. Là il faut se défaire des barrières comme la critique, le jugement ou le sentiment de supériorité ou d’autres sentiments qui entravent la communication.

L’empathie ne s’exprime pas toujours par des mots. Elle peut prendre une forme non-verbale, c’est parfois la seule et la meilleure possible.

Cette dernière se traduit par un contact, une tape sur l’épaule ou par le simple fait d’être là,

en laissant les yeux communiquer ce que les mots ne peuvent pas dire.

 

AJ

comments