Développement personnel : Lâcher prise !

Aujourd’hui nous parlons souvent du « Lâcher prise », étape de la gestion du stress, du contrôle de soi du bien-être avec les autres. Une solution au développement personnel. Mais comment je fais pour lâcher prise ?  Et qu’est-ce que c’est dans le détail ? 

Lâcher prise, c'est quoi ?

Lâcher prise c'est tout d'abord " lâcher, rendre quelque chose moins tendu". Dans le dictionnaire : C'est cesser de retenir, c'est abandonner une position.
C'est accepter de s'ouvrir à ce qui vient, changer son regard, modifier son interprétation, c'est aussi parfois faire le deuil de quelque chose à quoi on tenait, c'est encore pardonner et mettre son attention sur ce qui est ici et maintenant.

  • Lâcher prise, c’est tirer les leçons de ses expériences.
  • Lâcher prise, c’est encourager.
  • Lâcher prise, c'est se sentir concerné par les autres.
  • Lâcher prise, c’est accorder le droit à autrui d’être faillible.
  • Lâcher prise, c'est donner le meilleur de soi-même.
  • Lâcher prise, c’est accepter.
  • Lâcher prise, c’est aimer ce que l’on fait.
  • Lâcher prise, c’est vivre le moment présent.
  • Lâcher prise, c’est craindre moins et aimer d’avantage.
  • Lâcher prise, c'est admettre que l'on ne peut agir à la place de l'autre.
  • Lâcher prise, c’est déceler ses propres faiblesses et s'en défaire.
  • Lâcher prise, c’est stopper notre combat intérieur.
  • Lâcher prise, c’est s'efforcer de devenir ce que l'on rêve d'être.

Les obstacles au lâcher prise

Et pourtant ce n’est pas facile.  Alors pourquoi ? Quels sont ses obstacles ?
Il y a plusieurs obstacles au lâcher prise, je vous en énumère quelques uns :

  • Première obstacle: Mes croyances et mes valeurs.

Mes parents m'ont transmis leurs croyances et leurs valeurs; Adulte, il est nécessaire de faire le tri dans toutes mes valeurs et ses croyances, en devenant moi-même, je réalise que ceux-ci ne me conviennent pas tous… J'identifie les messages reçus, j'apprends à reconnaître mon droit d'exister, d'être moi-même, j'exprime ce que je ressens, au travers les événements de la vie.  Je me donne le droit d'exister, de réussir et d'agir.

  • Deuxième obstacle: l'illusion de croire que mon bonheur dépend des circonstances extérieures…

Souvent tout ce qui est extérieur à moi-même est utile pour la fuite, qu'importe si j'ai une grande et belle maison et une belle voiture, cela n'ajoute rien à ce que je suis. Cela n'apporte pas plus d'amour pour moi-même, alors que si je fais des choses que j'aime, c'est me donner et ressentir l'amour qu'il y a en moi.

  • Troisième obstacle: Croire que quelque chose d'extérieur à moi peut m'aider à me realiser

La codépendance qui repose sur la croyance que quelque chose d'extérieur à moi puisse m'apporter la joie et la réalisation de moi-même, comme-ci le fait que je me marie fasse de moi quelqu'un d’heureux. Prendre le temps de regarder mes qualités, exprimer mes gratitudes, faire l'inventaire de toutes mes joies, mes réussites par moi-même. Trouver mon bonheur en réalisant des projets ou des choses qui me tiennent à coeur.

  • Quatrième obstacle: me fondre dans mon but, ne voir que celui-ci, ne vivre que pour celui-ci.

Atteindre un but c'est prendre le temps de bien regarder autour, c'est vivre une victoire, mais si je ne vois que cela et que j'ai trop d'attentes ça pourrait me faire tomber de haut. Avoir un but en gardant toujours l'esprit ouvert.

  • Cinquième obstacle: nourrir des émotions négatives

Par émotions négative il faut entendre le ressentiment, la rancune, la haine, le désir de vengeance ou encore la peur… C'est important de bien identifier ce que je vis et d'aller voir la cause, ce que l'émotion a éveillé en moi. Pour en arriver à me libérer de celles-ci, j'ai souvent besoin d'aller toucher à une blessure qui fait remonter toute cette souffrance qui m'amène à vivre ces émotions négatives….

  • Sixième obstacle: rester accroché au désir, ou encore ne pas vouloir laisser aller derrière moi ce qui n'a plus lieu d'être.

Tant que je retiens, j'entretiens ma plaie, je l'empêche de cicatriser, je refuse de guérir ce qui est douloureux dans ma vie… Souvent lorsque je me permets de toucher ma blessure, de vivre toute la peine qui l'accompagne, j'en arrive à accepter et à arrêter le combat contre moi-même, cette blessure fait ressortir une partie mal-aimée de moi-même; après avoir bien identifié ce que je vis, c'est plus facile de comprendre et de voir que chaque occasion est là pour m'apprendre à me connaître toujours plus et pour me faire grandir. Parfois j'ai besoin d'aide et il existe tellement de ressources pour moi si je désire sincèrement être heureus(e)…

La vie est un long processus et chacun de nous a le pouvoir de la vivre comme il la choisit, alors je te souhaite de la vivre dans tout l'amour que tu es capable d'absorber.

 

comments