Accompagner le personnel soignant

Qui s'occupe de nos soignants ?

"Les Applaudir c’est formidable, mais nous devons aussi les soutenir mentalement"

La crise du COVID-19 a inévitablement un impact sur notre psychisme, notamment parmi ceux qui sont en première ligne ces jours-ci. C'est pourquoi il est important d'accompagner le personnel soignant et tous les aidants. C'est une priorité absolue !

Qu’allons-nous faire si le personnel médical est à la maison avec un épuisement mental en plus des soignants infectés par le COVID-19 ?

Décidez de la vie et de la mort

© Jonahtan Borba - pexels.com

C’est un vrai marathon qui ressemble à ceci : des longues heures de travail, faire face à la souffrance et au chagrin, décidez de la vie et de la mort. Une accumulation de situations stressantes et conflictuelles pour tous les travailleurs de la santé.

Actuellement ils encaissent beaucoup de choses et ces semaines chargées laissent des traces. Si ce n’est pas pris en compte immédiatement cela peut causer de graves problèmes psychologiques aigus par la suite.

Le résultat ? Encore plus de charge de travail pour les soignants restants. Alors, est-ce que nous souhaitons que nos équipes soignantes soient en capacité de travailler correctement ? Si la réponse est : « Oui » alors il est important de surveiller également leur santé mentale.
Pas uniquement maintenant, mais surtout et également après la crise.

Nous savons très bien que de nombreux soignants sont en arrêt de longues durées avec des problèmes de santé mentale à long terme, comme la dépression, les troubles anxieux, l'insomnie ou l'épuisement professionnel. Cela devrait être évident : il faut un soutien psychologique approprié. Organiser des groupes de paroles mais aussi des temps pour exprimer des choses positives pour retrouver un équilibre.

Les travailleurs indépendants, tels que les infirmières à domicile, les médecins généralistes, les sages-femmes ou les bénévoles devraient également recevoir un soutien de première ligne.

 

Nous devons créer une oasis de paix dans laquelle les gens peuvent se ressourcer

Nous devons créer une oasis de paix (de calme et d’écoute) dans laquelle les gens peuvent se ressourcer. Ils doivent pouvoir sortir de ce moment mouvementé et raconter leur histoire. Il est important de le faire de suite et de ne pas attendre que la souffrance et la douleur s’ancre dans le corps.

C’est aussi un travail d’équipe, dans lequel les succès, mais aussi les peines peuvent être partagés.
Le but ultime est de trouver un équilibre entre le stress et la relaxation et de respecter ses propres limites.

 

Aide bénévole pour accompagner le personnel soignant

Pendant toute la période de confinement, les personnes qui en ressentent le besoin, peuvent m’appeler pour bénéficier d’une aide psychologique.
Crise d’angoisse, perte de repères, inquiétude, peur de l'avenir, questionnement par rapport à la famille et le travail.

Nous sommes actuellement dans une phase d’incertitude maximale et très anxiogène.
C’est pour cette raison que j’ai décidé d’apporter mon soutien bénévolement .

C’est ma façon de contribuer.  J’ai du temps à donner.

A bientôt

Arlette

Comment se faire accompagner ?

Les personnes qui en ressentent le besoin peuvent m’envoyer un mail arlette.janssens@wanadoo.fr pour convenir d’un créneau horaire pour un rendez-vous :

entretien téléphone   entretien skype

 

 

 

Contactez moi

comments